Montage expo Voltz, jour 2.

Publié le

Déjà une autre journée de passée auprès de Chritian Voltz pour monter l'exposition de la Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne.

Aujourd'hui au programme, il y a eu: courir dans toute la MLIS (sur 5 étages) pour obtenir différents documents pour que j'aille acheter du matériel, achat du-dit matériel, visite dans les réserves de l'artothèque pour trouver des cimaises, démarchage des peintres de la ville pour retrouver un pot de la même peinture utilisée pour un mur de l'expo, puis une fois le pot retrouvé, atelier peinture pour un des socles, accrochage périlleux (Agnès en a été témoin) de plusieurs suspensions bricolées avec génie par Voltz, mais super pas pratiques à faire tenir en l'air et dans le bon angle... pose d'étagère et emploi de la perceuse à percussion.

Ouf, beaucoup de kilomètres parcourus. Et mon pied n'a pas semblé apprécier... Dès mon retour chez moi (après cours de japonais, quand même, je suis toujours sérieuse...!) bain de pied GLACé bien mérité!

Mais j'ai adoré faire toutes ces choses! En plus Christian Voltz est vraiment très sympathique, on parle de beaucoup de sujets différents, et il est vraiment très intéressant! L'avantage aussi de travailler comme assistante de l'artiste, c'est que l'on a droit au repas du mid, et j'avoue que le restaurant breton de ce midi m'a bien changé de mon ordinaire!! Miam! Moment d'autant plus agréable, que nous avons été rejoints par Sylvie A. membre de l'équipe jeunesse et que la conversation n'en a été que plus passionnante.

Je trouve que j'ai vraiment eu une belle opportunité du fait de pouvoir monter cette exposition! J'ai même pu faire preuve de mon talent de restauratrice, puisque l'une des oeuvres, faite en bois avait chuté hier et que ce matin j'ai fait une jolie petite restauration avec pâte à bois et peinture. Au final, je suis satisfaite, et plus important Christian Voltz aussi!! Sauvée, l'expo aura bien lieu!! ^^ Le petit bonhomme qui avait eu cette mésaventure me fait d'ailleur penser aux petits êtres sylvains de Princesse Mononoke... Non?


Ce qui est drôle c'est que Voltz aime particulièrement l'oeuvre de Miyazaki mais qu'il n'a pas vu Princesse Mononoke, je trouve la coïncidence amusante!

Voilà, suite et fin du montage demain soir!! (Si je suis toujours en vie! Mais je crois que oui. Travailler pour des projets aussi passionnants motive beaucoup, et le mental est plus fort que le physique, donc, chut mon pied, je ne t'entends pas!)

Christian Voltz au travail


La Ferme





Voiture


Train électrique





...divers...




Publié dans La vie en vrac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Agnès 04/05/2009 12:37

objet : le train électrique dans l'expo de christian voltz cécile, modeste assistante de l'artiste Voltz oublie de raconter que l'exposition "La Fabric recrée, entre humour et tendresse, les grands classiques des jouets de l'enfance" (ça c'est notre chef qui l'a écrit). Et que dans cette expo. il y a comme une ancienne bombe de crème chantilly toute rouillée, toute déglinguée, toute cabossée par la vie. Cette bombe est montée sur des roues de locomotive et tourne sur un circuit électrique. Elle oublie de raconter que le jouet de Voltz plus irrésistible qu'un train flambant rouge est sorti de ses rails pendant le we excité de la fête du livre et qu' il a cessé de tourner :  Personne n'osait plus prendre contact avec christian voltz pour l'avertir du petit désastre. Toute l'équipe jeunesse enthousiaste mais finalement vite résignée se préparait à surveiller, commenter l'exposition pendant toute sa durée (jusqu'au 20 mai) sans le petit train ! Incapables que nous étions d'effectuer le petit geste qui relancerait la machine ! Aucune aide ne pouvait venir de l'artiste lui même reparti dans sa vraie vie ! On était tristes, on savait bien que l'exposition du grand Christian Voltz était moins magique (pour les plus jeunes de nos visiteurs) sans le train qui tourne vraiment ! mais que faire ? on n'a rien fait. On est descendu surveiller, commenter l'expo. Chacune à notre tour, on se délectait de partager avec les visiteurs, enfants et adultes, cette tendre légèreté cabossée des objets de Voltz, toute pleine de poésie, de solitude aussi et on faisait comme si le train n'avait jamais été mobile. (malignes que nous sommes, nous avions même caché l'interrupteur qui le déclenchait pour ne pas avoir à admettre qu'avant ...) et puis le tour de garde de cécile est venu et la petite assistante s'est calmement penchée sur la chose électrique et ... elle l'a remis en route ! la magicienne !  cécile, dans notre équipe jeunesse (enthousiaste, maligne mais résignée), tu es une grande fille précieuse.  agnès r.

Caroline 26/04/2009 21:27

C'est vrai, je ferais un bien mauvais médecin ;o)

Caroline 22/04/2009 15:43

Quelle merveilleuse aventure que la préparation de cette expo, tu es dans l'antichambre du créateur, et en plus le créateur est sympa et bien entouré et il aime les crêpes :o) Je suis ecrtaine que l'expo sera un succès. ménage tout de même ton pied, peut-être devrais-tu envisager de travailler en patins à roulettes ???

Pad 22/04/2009 21:45


C'est tout à fait vrai que ça a vraiment été une expérience unique!

Par contre dans quel monde pense tu que le fait d'être en roller serait bon pour ma cheville??? Je me demande!!